Note: 4.4/5 (69 votes)

Moonlight Drawn By Clouds

Drama | Corée du sud | 148 commentaires

  • Titre alternatif : 구르미 그린 달빛 (Guruemi Guerin Dalbit) / Love In The Moonlight / Gureumi Geurein Dalbit
  • Genre : Comédie, Romance, Drame, Historique, Politique
  • Diffusion : 22 Août 2016 au 18 Octobre 2016
  • Chaîne de retransmission : KBS2
  • Nombre d'épisodes : 18
  • Durée moyenne : 60 minutes par épisode.
  • Réalisation : Kim Sung-Yoon
  • Casting : Bang Joong-Hyun, Chun Ho-Jin, Jung Yoon-Suk (2003), Kim Seung-Soo, Park Chul-Min, Han Soo-Yun, Kim Yoo-Jung, JinYoung [B1A4], Park Bo-Gum, Kim Seul-Gi (1991), Choi Dae-Chul, Kwak Dong-Yun, Lee Joon-Hyuk (1972), Ahn Se-Ha, Kim Ji-Young (2005), Jang Gwang, Jung Hye-Sung, Chae Soo-Bin, Jung Yoo-Min, Heo Jung-Eun, Oh Eui-Sik, Lee Hyo-Je, Seo Jung-Yoon, Lee Seo-Won, Kang Gi-Doong, Tae Hang-Ho Plus...
  • Synopsis : Au 19ème siècle, sous la dynastie Joseon, Hong Ra-On (Kim Yoo-Jung), une jeune fille de 18 ans, vive, malicieuse et à l'esprit très aiguisé, se cache sous une apparence masculine et se fait appeler "Hong Sam-Nom".
    Écrivaine en herbe, aussi prolixe et adroite à l'écrit qu'à l'oral, elle prodigue ses conseils avisés et propose ses talents d'écriture afin d'aider de jeunes hommes amoureux, en rédigeant, à leur place, des lettres d'amour enflammé.
    Lorsqu'un courrier rédigé pour l'un de ses clients l'amène, malencontreusement, à rencontrer le jeune prince héritier Lee Yeong (Park Bo-Gum) de 19 ans à peine, c'est toute une série d'épisodes malencontreux qui va s'abattre sur elle...
    Confondue avec un homme et prise pour un eunuque, la voilà affectée à la garde et au service de la princesse Geun (Heo Jung-Eun), puis très vite à celui du jeune prince qui ne comprend pas ses sentiments émergents pour cet être qu'il prend pour un homme.
    Coincée dans ce corps d'homme, témoin des complots, bassesses et luttes de pouvoir... mais aussi prisonnière d'un amour naissant et, sans doute, impossible, que va t'il bien pouvoir advenir de la jeune et douce Ra-On ?


    (résumé rédigé par "Calla" P/Dogaru, le 06/09/2016).
    Lire plus...
  • Commentaires

    Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

    • agashidrama a écrit: 22 janvier
      Personnellement ce drama fût un gros coup de coeur ^^ ( même si parfoit j'ai eu du mal avec le personnage féminin ...)
    • daebak00 a écrit: 17 janvier
      Je suis de l'avis général... Un drama qui semble sympa au départ puis on tombe vite dans les clichés et l'histoire est trop simplette, aucune originalité... Ca perd en intensité au fil des épisodes, ça devient absurde et sans grand intérêt... Moi aussi la fille m'énerve, qu'est ce qu'elle est molle! Heureusement qu'il y avait Park Bo gum et ses copains! Mais bon, avec un beau casting comme ça, ça reste quand même un peu du gachis! Ma foi, ils feront mieux dans un autre drama! J'ai eu du mal à aller jusqu'au bout.
    • Calla a écrit: 23 décembre 2016
      ♥♥♥♥♥♥♥♥♥ Mon "chouchou-historique" de très loin... pour l'instant ! ♥♥♥♥♥♥♥♥♥

      L'histoire est fluide... Le casting génialissime (avec un acteur principal si lumineux qu'il supplante tout et tous à plate couture et forme avec sa jeune, gracile et délicieuse partenaire un couple à croquer)... L'intrigue, très présente est bourrée de sens et de magnifiques valeurs à n'en plus finir... L'Ost est, carrément, à vous faire tomber à la renverse... Le tout raconté avec un humour si aérien, si léger qu'en le savourant vous avez l'impression d'être sur un petit nuage ou bien le cerveau gonflé à bloc d'oxygène, sur le plus fou grand huit, faisant des looping de dingues ! :) :) :)

      Et, surtout, surtout : parce que cette série-là vous donne une sacrée patate, une frite (restons dans la même "ambiance" !!!) pas possible, tout en vous faisant rêver... ou fantasmer - tout dépend votre degré d'optimisme ou de ""Bisounourdise"", les miens sont à fond ! - en un monde bien, bien meilleur (en ce moment, moi, j'en ai grand besoin).

      ;p
    • Kiyomi a écrit: 11 décembre 2016
      J'adore les dramas historiques mais je n'ai pas du tout aimé celui-ci, beaucoup trop niais à mon goût. Ceci dit le personnage de Jin Young de B1A4 était plutôt sympathique.

      2/5
    • qi a écrit: 17 novembre 2016
      @Calla,
      Ton questionnement m’a plongé dans un voyage intérieur, au sujet de la « perception », sa construction, ses conséquences, mais pas seulement…Une agréable surprise pour moi (à chacun ses plaisirs).
      Une réflexion très personnelle finalement, qui n’a pas lieu d’être détaillée ici…
      Bref, je te remercie Calla pour cette parenthèse pleine de prise de conscience!
      Et oui, comme toi, ce drama m’a fait « rêver » mais d’une toute autre manière ^^


      EDIT du 17, 18, 19, 20, 21 nov...
    • Calla a écrit: 17 novembre 2016
      @qi,

      Oui, tu as bien raison de reprendre le drama... je vais le faire moi aussi, encore, car l'on voit mieux et bien mieux à la seconde diffusion (ça fera 2 1/2, pour moi ! :)) et ainsi de suite ! Il m'est arrivée de regarder un même film ou une même série trois, quatre, cinq fois et même plus. Et je peux t'assurer que ce que l'on voit la toute première fois, n'a strictement mais strictement rien à voir plus les diffusions passent et s'accumulent ! Le regard n'est pas le même, l'on s'attache et s'arrête à plus de détails, à des images, à des dialogues, à des gestes, à de mimiques que l'on ne voyait pas lors des premières diffusions, qui nous font découvrir certaines choses que l'on n'avait, jusqu'ici, pas encore vues ou comprises, qui nous font percevoir et, du coup, apprécier d'une autre manière ou davantage l'interprétation d'un ou des acteurs, le drama... Du coup, la perception ainsi que la compréhension s'en trouvent nettement aiguisées, améliorées !!! Je n'avais pas encore vu ton commentaire avant de me lancer dans cette longue critique (ci-dessous) que j'ai pourtant raccourcie, j'avais encore tant à dire ! :) Ce drama m'inspire tant que j'ai bien du mal à comprendre comment certains ne voient pas, ne voient rien !?!??? C'est pourtant si évident, pour moi. Comme j'ai du mal à comprendre comment l'on peut s'entêter à comparer, à opposer et à quasi jalouser deux dramas historiques qui n'ont vraiment strictement, mais strictement (autant dans la mise en scène, le genre et la trame) rien mais absolument rien à voir !
      Moonlight Drawn By Clouds - j'ai modifié le titre car si vous visionnez entièrement la série et allez au bout du dernier épisode vous comprendrez pourquoi ! Je m'adresse à tous ceux qui n'ont pas encore vu la série ou ceux qui ne l'on vue qu'à moitié (dommage pour eux car la série prend vraiment toute son ampleur dans sa moitié et sa signification dans ses derniers épisodes !))... En effet, ce titre-là est celui - au regard et au déroulement de l'histoire - qui lui correspond, lui convient le mieux... il prend, d'ailleurs, toute sa signification dans les dernières minutes du dernier épisode. Moonlight Drawn By Clouds, donc, est un drama qui donne une sacrée leçon de vie, un sacré rappel des vraies valeurs, du vrai sens de la vie, de ce qui est important, essentiel !

      Je me plais à croire que rien n'est encore perdu. Je veux croire au retour des belles valeurs, en la morale, en la justice, en la vérité, en l'intégrité, l'équité et la paix. En l'homme et en l'humanité... en un monde meilleur fait de fraternité et de paix.. En un monde où, tous ensemble, nous finirons par regarder dans la même direction, pour ne s'attacher qu'au meilleur, qu'à l'essentiel !
      Je veux croire en la puissance de l'amitié, de l'amour...
      C'est peut-être utopique, ça fait peut-être "Bisounours" sur les bords... mais, c'est cela reste ma pensée, mon espoir !!

      ;p
    • Calla a écrit: 16 novembre 2016
      Pourquoi ne s'arrêter qu'aux apparences et ne pas "creuser un peu" ? Car si jusqu'à une certaine partie de l'histoire, je me suis laissée subjuguée et submergée par le couple et la romance qui faisait plus que pointer... J'ai commencé à partir du 12ème ou 13ème épisode à trouver que ce drama qui, au demeurant, pouvait sembler léger ne l'était pas tant que cela en vérité... qu'il véhiculait, pour peu que l'on s'y arrête - toutes une foule de messages, de pensées, d'attitudes, de situations pas si historiques que cela, mais bien ancrées dans la réalité... Notre réalité !

      Enchanteur, beau, pur, idéaliste et tellement pétri de tolérance, d'empathie, de justice, d'équité, d'amour et d'humanité.
      Voilà comment je définirais ce drama qui m'a ravi d'un bout à l'autre. Je redoutais une fin autre, au vu des tournures que prenaient certains avants derniers épisodes... Et bien, non, fort heureusement, car sinon il n'aurait pas eu autant d'impact sur moi et aucunement l'interprétation que j'ai pu en faire !

      Car, cette fiction, pourtant campée dans un passé historique, m'a automatiquement et dès le dernier épisode bouclé, renvoyait à des interrogations bien présentes et plus que jamais d'actualité :
      Comment serait le monde si ses dirigeants étaient plus justes, équitables et tolérants ? S'ils n'étaient pas aussi imbus de leur personne ? S'ils pensaient aux biens des citoyens avant tout ? Si les différences sociales n'étaient pas - intentionnellement parfois - aussi marquées et entretenues ? Si l'amour de ses semblables primait sur la soif d'abondance, de réussite, de carrière et de pouvoir ?
      A l'heure où, un peu partout dans le monde, les différences et l'ignorance tuent... A l'heure où la violence, la corruption et l'insécurité frappent... A l'heure où les consciences des dirigeants de tous pays devraient enfin se réveiller, se ressaisir et tous oeuvrer pour l'avenir d'un monde meilleur... A l'heure des changements politiques...
      Ce drama a soulevé, chez moi, tout un tas de pensées, de doutes, de certitudes, aussi.

      En effet, à quoi bon avoir accumulé depuis des siècles et des siècles autant d'acquis scientifiques et technologiques... A quoi bon avoir fait tant et tant de découvertes, tant et tant de progrès (toujours plus grandissants), pour toujours et encore constater, qu'au final, un fossé énorme se creuse entre les biens dont disposent certains et le retard toujours plus grand de tant et tant d'autres ? De tous ces autres qui, eux, n'ont accès ni à ces découvertes, ni à ces acquis, ni à ce progrès... Tous ceux qui réussissent à peine, aujourd'hui, à survivre dans la plus grande misère !
      Jean-Jacques Rousseau dénonçait déjà, voilà deux siècles et demi, l'existence d'une « poignée de puissants et de riches aux faîtes des grandeurs et de la fortune, tandis que la foule rampe dans l'obscurité et dans la misère ».

      Tout ce que véhicule ce drama ne peut que me marquer et profondément me toucher. Toutes ces belles valeurs morales que l'on retrouve tant et tant chez ce prince héritier (l'acteur est magnifique et rend le personnage encore plus sympathique et très attachant) ; ce soucis d'écoute, cette empathie et cette humanité, cette solidarité, cette grande tolérance, ce désir de changement, d'amélioration... cette propension et cette grande volonté (éveillée et instruite par sa mère) à toujours ne vouloir oeuvrer que pour le bien des autres, dans le seul but de tendre ver un avenir meilleur.

      « Vous devez être le changement que vous voulez dans ce monde », disait Gandhi.
      Et ce prince en est bien le symbole : courageux et idéaliste jusqu'au boutiste, attaquant de front, envers et contre tous (et même parfois seul), ceux qui sournoisement essayent de tirer la couverture à eux en complotant, magouillant et conspirant, se débarrassant et même tuant tous ceux qui osent s'opposer à eux.

      J'ai beaucoup aimé le rapport mère-enfant, ces retours dans le passé, où le prince se remémore sa mère et surtout l'éducation qu'elle lui a donnée, tous ces bons principes qu'elle lui a inculqués. L'on comprend ainsi aisément le caractère du prince, ce qui le définit et qui fait qu'il est ce qu'il est aujourd'hui. Dans le dernier épisode, une réplique de la reine-mère à son fils prince héritier : "Je souhaite que le prince héritier devienne un roi juste. S'assoir en hauteur peut obscurcir la vision, incapable que l'on est de voir ceux en bas. Je souhaite que votre auditoire ne soit pas ennuyeux. Vous ne devrez pas écouter seulement la personne qui crie devant vous, protégez chaque citoyen, un par un, comme s'il était votre unique sujet. Allez-vous me promettre de devenir ce genre de roi ?" Avec une éducation pareille, nul étonnement qu'ensuite cet enfant, alors à peine âgé de dix ans, ait eu un comportement de grand sage et ait pu tenir des discours aussi rempli de messages, comme en témoigne cet échange (toujours dans le dernier épisode) avec Yoon Sun son ami et cousin : Yoon Sun : "En portant la robe royale (les enfants s'étaient échangés leurs vêtements), cela me fera devenir prince héritier ? Le prince héritier : "Non, cela ne se produira pas en changeant un simple vêtement. Mais cela facilitera la compréhension des sentiments de l'autre personne". Yoon Sun : "Que ressentez-vous quand vous portez mes vêtements ? "Le prince : "Yoon Sung, tes vêtements sont aussi lourds que ma robe royale (sous entendant : nous avons tous et quelque soit notre statut social, un poids à porter, une participation et une contribution à donner, un sens à trouver, pour que notre vie dans ce monde ait une signification et contribue à améliorer notre futur).
      « l'éducation est l'arme la plus puissante pour changer le monde », dixit Nelson Mandela... Je le crois fermement moi aussi !

      Pas de sens ? Pas de logique ?
      Pour moi, il n'en a que trop !

      J'ai, plus que tout, adoré cette mise en scène si originale et si séduisante... ces successions de scènes teintées d'humour burlesque (mais d'un fin burlesque), venant aussitôt contrebalancer ou contrecarrer les effets plus que sérieux et austères de certains autres scènes.
      Il y a, dans ce drama, un mélange très particulier d'effets, d'écriture et de style qui lui apporte une touche et une atmosphère très spéciales, le rendant indéfinissable... des images et une lumière magnifiques, quasi féériques, par moments, comme tout droit sorties d'un film d'animation de bande dessinée ou tirées d'un livre de contes pour enfants.
      Le rendu est très beau, agréable, charmant, percutant, émouvant, bouleversant, marrant...
      Il exalte le coeur mais aussi l'esprit comme : une bouffée d'oxygène ; un arc en ciel après la pluie ; un coucher de soleil ; une aurore boréale...
      Un clair de lune ressortant sur un ciel chargé de nuages (Moonlight Drawn By Clouds)

      P.S (parce qu'il y a toujours tant à dire !) : le dernier épisode est d'une efficacité, d'une beauté et, donc, d'un plaisir absolu !
      Et, la toute dernière touche d'humour (caméo Kim Seul-Gi) est absolument craquante, exquise !
      J'ai revu deux fois le drama jusqu'à son 12ème épisode (car je l'ai repris en attendant les dernières traductions... J'attends un peu, un tout petit peu, avant de le reprendre entièrement... je sens que je vais lui trouver, encore bien d'autres significations, car moi aussi, tout comme ce prince, je rêve de justice et d'égalité, un rêve dont je suis sûre partagent aussi des centaines de millions de personnes conscientes du fait qu'un monde meilleur est possible !!!!!

      ;p
    • qi a écrit: 14 novembre 2016
      @oumizoumi
      Ainsi va la vie dans dramaland...
      Vu les kilos qu'il a perdu dans ce drama, à la hauteur de ce qu'il a donné, je lui pardonne son absence.
      Personnellement j'espère tellement le voir incarner encore pleins de rôles surprenants que je veux bien attendre ^^ , l'occasion d'apprécier d'autres acteurs/actrices en attendant :)

    Bande annonce

    Plus d'infos

    Diffusion
    • Lundi, Mardi - 22:00
    Scénarisation
    Notes
    • Ost du drama :
      - Part 1 : "No Sleep" - SoYu [Sistar]
      - Part 2 : "Swallowing My Heart" - Sandeul [B1A4]
      - Part 3 : "Moonlight Drawn By Clouds" - Gummy
      - Part 4 : "Misty Road" - Ben [BeBe Mignon]
      - Part 5 : "Fondly Goodbye" - Sung Si-Kyung
      - Part 6 : " Melting" - K Will
      - Part 7 : "A Love Shining Like A Star" - Eddy Kim
      - Part 8 : "Because I Miss You" - Beige - Part 9 : "Love Is Over" - Baek Ji-Young
    Fiche créée par Aozora.

    Teams fansub

    Fans

    Voir les 4 fans